Cinéma documentaire

Mon cinéma explore le changement de manière active, ethnographique et instrospective.

En créant un ancrage dans des actions et des expériences concrètes, je m'intéresse aux points de vue individuels et collectifs. Pour moi, le cinéma permet de documenter des interventions sociales et d'agir lui-même comme une intervention pour contribuer aux changements vécus.

Pour connaître la filmographie sur mes films participatifs, cliquez ici.

 

Ma démarche :

le vécu inspirant et l’alliance entre culture, art, histoire et société

Je me définis d’abord comme une créative qui place la culture documentaire comme moteur de sa créativité. Passionnée par les questions sociales, je (re)définis constamment ma pratique pour rester connectée à ce qui me fait vibrer. Je documente le vivant pour inspirer. Je m’intéresse à la condition humaine, aux expressions artistiques (à la musique particulièrement) et aux économies culturelles.

Je travaille particulièrement la mise en récit des porteurs et des porteuses de projets, ces personnes qui créent des initiatives pour partager une somme d’expériences à leur milieu. De la mobilisation d’un vécu individuel, je cherche à dégager des questionnements collectifs. Souvent ancré dans une culture du voyage, ces histoires de vie et ces projets incarnent le changement social. Qu’on soit d’accord ou non avec le récit de l’autre, sa vision du monde nous amène à questionner ce que nous sommes et ce que nous faisons.

J’accorde à la rencontre et à l'éducation une place privilégiée dans mon cheminement. Je valorise les processus collaboratifs tout au long de la création. Mon souhait est d’amener les gens à se raconter, dans un but d’introspection, de réflexion sociale et d’appropriation du changement. Je combine la démarche de création du cinéma documentaire à des techniques ethnographiques (anthropologie), collaboratives (l’art d’agir ensemble) et créatives (innovations sociales). Dans cette perspective, je développe actuellement des outils personnalisés qui faciliteront mes actions. 

Ma filmographie

* 5 films indépendants

 

 « Chassez Montréal » (21 minutes, Montréal, 2016)

ChasserMtlFilm sur le patrimoine bâti qui questionne la place de la tradition dans le développement urbain et les fron- tières publiques/privées à partir d'une exploration do-  cumentaire spontanée de la Chasse-Balcon. Continuez à: www.slblogue.net/CB


« Balcons vivants » (32 minutes, Montréal, 2016)

BalconsvivantsFilm sur le patrimoine vivant, à partir de l'initiative de la Chasse-Balcon, des concerts de musique tradition-nelle sur les balcons de Montréal qui se sont déroulés au printemps 2015. Continuez à: www.slblogue.net/CB


« ADANSÉ » (52 minutes, Montréal, 2013)


adanseOde à notre mouvement individuel et à l’accueil des au-tres, dans un contexte où l’individualité se repense, les espaces de solidarité se reforment et l’intercultu-rel se brasse. Le film raconte le parcours profession- nel et le cheminement personnel de Karine Cloutier, danseuse contemporaine et chorégraphe, en symbiose avec la danse, le Burkina Faso et le quartier Hochelaga-Maisonneuve. En savoir plus...

 

« La Fabrique - Une histoire de culture (s)...» (43 min., Burkina Faso, 2012)

La Fabrique - Une histoire de culture(s)...Aborde les enjeux des transformations sociales, cultu-  relles et artistiques de la musique et du statut de    l'artiste-musicien au Burkina Faso. Comment préserver  les racines sociales d'un art? En savoir plus...

« Échographie» (55 minutes, Burkina Faso, 2009)

Echographie. Du continent noir à la province bleuePremière réalisation documentaire. Le film aborde la   lutte contre le VIH-SIDA par l’utilisation de la musi- que comme média de sensibilisation et d’éducation popu- laire. En savoir plus...


 

 

 

Imprimer