Diffusion

arrow
arrow

Organiser sa projection

J'ai eu à organiser mes propres projections à plusieurs reprises.

Voici mes recommandations:

 

1) Proposer votre expérience

Il existe diverses propositions de projection, avec plus ou moins d'animation. Vous pouvez proposer une projection traditionnelle qui a toute sa valeur cinématographique, mais vous pouvez aussi vous approprier ce moment pour créer une expérience sociale ou des liens avec le thème du film.

Par exemple, en cocréation avec des jeunes de l'Hôte Maison, la Première a été combiné avec un gala et une remise de prix et mentions d'honneur. Pour le projet autour de la Chasse-Balcon, j'ai proposé une expérience d'échanges citoyennes sur la ville après la projection et un jam de musique. Aussi, j'ai déjà expérimenté le souper-cinéma, tel un souper-spectacle.

Bref, si vous trouvez un concept, la recherche de vos besoins, la planification et les communications prendront forme autour de celui-ci. En proposant une expérience, le public se déplace pour plus, un petit plus, qui fait la différence entre visionner chez soi et avec les autres.

 

2) Trouver une salle

  • Réflexion: En premier lieu, je recommande de vous questionner sur ce qui est important pour votre public et vous. Ces indications vous aideront à choisir votre lieu.
    • Nature et localisation : En connaissant votre public cible et ses habitudes de fréquentation, vous saurez plus facilement comment définir le type de lieu que vous recherchez et le secteur idéal de son emplacement. Par exemple, si vous vous adressez à des jeunes enfants, allez-vous faire une projection dans un bar? Non, évidemment. Est-ce qu'être près d'un métro à Montréal est essentiel? Important? Facultatif?
    • Équipée ou non équipée: Lorsque le lieu a tout ce qu'il faut pour faire une projection, c'est évidemment l'idéal, mais ce n'est pas obligatoire. Vous pouvez apporter votre matériel si le choix du lieu est plus important que l'équipement à votre disposition.
    • Payante ou non? On essaie souvent de trouver un lieu gratuit pour réaliser nos premières projections. Il est toutefois intéressant de considérer une location dans un réseau de petites salles pour avoir accès à de meilleurs espaces et éviter les soucis techniques. À partir de ce moment, vous pouvez réduire vos dépenses dans le coût d'entrée.

 

3) Créer ou emprunter sa trousse pour le matériel technique de projection

  • Ordinateur
  • Projecteur
  • Écran ou drap blanc (sinon un mur blanc accessible)
  • Câble (selon votre ordinateur PC ou MAC et le projecteur)
  • Adaptateur (selon votre ordinateur PC ou MAC et le projecteur)
  • Système de son (à ne pas négliger)
  • Le film sur le support désiré
  • Rallonges électriques (toujours utile)
  • Tape (pour protéger les fils d'accidents divers)

* N'hésitez surtout pas à avoir votre matériel en double. J'ai déjà raté une projection en raison d'un adaptateur HDMI déficient. 

 

4) Planifier l'animation du public

  • Ressources
    • Table d'accueil: accueillir et répondre aux questions, de vendre des billets ou de vérifier la liste de réservations*.
    • Table des vente : procéder à la promotion de produits dérivés dont des DVDs. 
    • Aide: Demandez de l'aide! Ayez des personnes de confiance aux endroits clés qu'il faut déléguer pour vous concentrer ou être disponible pour votre public. Par exemple, une aide à l'accueil, à la technique et-ou à l'animation sont très appréciés!

* Je vous invite à utiliser Eventbrite au lieu de comptabiliser le nombre de participants qui s'affiche sur Facebook par exemple. Ce site permet la distribution de billets (gratuits ou payants), ce qui engage davantage votre public à être présents.

  • Comment l'accueillir?
    • Coût d'entrée: Faites-vous un événement gratuit? Contribution volontaire suggérée? Payant? Selon votre choix, la table d'accueil doit répondre à ce premier mandat. Même gratuit, je vous recommande d'avoir un chapeau ou une boîte pour la contribution volontaire. Vous pourriez être surpris et ce montant permettra sans aucun doute d'essuyer quelques dépenses issues de votre organisation.
  • Présentation du film
    • Formule ciné-club: introduire le film par une présentation du courant, du genre et du thème auquel il se rattache ainsi que par une introduction au cinéaste, à son approche et à sa démarche.
    • Informer le public du déroulement, soit la durée de la projection, les opportunités de contribuer (4) et ce qui se passe après en donnant aussi une durée. 
    • Souhaitez-vous le faire vous-mêmes ou recevoir de l'aide d'un-e animateur-trice attiré-e?
  • Après le film
    • Formule ciné-club: Animer une discussion sur le fond et la forme. Autrement dit, le public est invité à prendre la parole sur le language cinématographique et sur les thèmes abordés par le film. Il s'agit d'un bel exercice d'éducation populaire issue d'une tradition cinématographique.
    • Formule traditionnelle questions-réponses: Permettre au public de donner librement des commentaires ou de penser des questions pour revenir sur le film en présence du créateur ou de la créatrice. Très souvent, ça prend quelques minutes avant que les échanges se solidifient.
    • Formule récolte: En innovations sociales, il y a des exercices de récoltes qui servent à recueillir la parole et les idées des gens autrement que par une conversion face à face avec l'artiste. J'ai dressé quelques propositions pour la Chasse-Balcon sur cette page. Aussi, en voici deux exemples expérimentés: projection 1 - projection 2.

 

5) Bilan

Après un événement, j'essaie toujours de faire une liste des points positifs et à améliorer afin de bénéficier de cette expérience pour améliorer la suivante. J'en profite aussi pour demander leur avis à des personnes proches de moi, afin d'entendre leur version de l'expérience et parfois recevoir celles qu'ils ont entendu durant la soirée.

Aussi, dans mes événements, je procède souvent à des récoltes post-projection. Donc, dans mon bilan, je traite ces matériaux puis j'en diffuse des exemples sur mes réseaux. Mon but est de dire qu'un événement s'est déroulé et même de partager un brin de l'expérience vécue par des participants-es.

Imprimer E-mail