Méthode de travail

2- Le dérushage ou le repérage

Cette étape correspond au visionnement de chacune de nos séquences filmées dans le but de repérer les bonnes prises. Autrement dit, vous n’avez aucunement commencé à travailler sur votre logiciel de montage. Cette étape permet d'identifier rapidement le matériel souhaité.

Vos feuilles de script ou vos notes de production seront grandement utiles ici! Je vous recommande de consigner vos nouvelles notes dans un tableau de données : vous aurez une vue globale de vos séquences par écrit, ce qui aide à repenser le scénario et à démarrer le travail rapidement lorsque vous arrivez en table de montage

Trucs et astuces de montage: la réécriture

De retour de voyage, pourquoi établir un plan de montage? Il se peut que votre idée de départ se soit transformée pendant le voyage. Il se peut également que votre récolte de matériel laisse entrevoir un autre film, très différent de ce que vous aviez prévu. Bref, revoir le scénario documentaire à partir du matériel récolté permet de prendre du recul et d’identifier le travail réel à faire au montage. En documentaire, le film se réécrit au montage ! Inspirez-vous des types de montage pour raconter votre histoire.

Identifier les éléments de son récit

(schéma)

Visualiser ou schématiser son récit (version feuille de travail)

(schéma)

Brainstorming :

Quels éléments peut-on ajouter à un film excluant votre matériel de tournage?

3- L'assemblage 

Cette étape a pour but de mettre l'une après l'autre (bout à bout) les bonnes séquences vidéo repérée à l'étape 2. La quantité s'évalue en fonction de la technique (belle image et bon son) puis du contenu visé.

4- Premier montage

Dans ce premier montage, tu te préoccupes d'abord de monter les images de ton film. Bref, tu organiseras les plans de ton assemblage dans l'ordre de ton film. On appelle cela le montage images.

Tes priorités après l'ordre de tes séquences sera d'ajuster le rythme de ton montage et t'assurer que ton récit est cohérent (compréhensible).

Si tu souhaites ajouter des éléments visuels tels que des images ou du remix vidéo, c'est le temps de les intégrer à ton montage.

Je t'invite également à placer le générique dès maintenant pour l'intégrer dans ton film.

5- Second montage

Dans ton second montage, tu t'intéresseras à ta conception sonore. Pour cela, tu ajoutes les musiques, les sons et tout autre fichier audio qui donneront la couleur sonore du film. Utilise une piste audio par élément afin d'avoir une table de montage organisé.

En faisant ce montage son, tu auras certainement à peaufiner la finesse de ton montage image. En effet, on souhaite souvent ajuster le rythme du monde sur des effets sonores.

Trucs et astuces de montage: le raccord

Tu travailleras également des raccords de son. On dit souvent que le son du plan suivant débute sur le plan précédent.

Comment améliorer les transitions entre votre image et votre son? Comment éviter une rupture brusque à l'oreille de votre spectateur? Voici une image qui pourra nous aider à comprendre le truc que je vous propose.

Trucs et astuces de montage: ton mixage audio

Comment bien gérer les niveaux (volume) de vos différentes pistes de son pour obtenir un son équilibré?

Théoriquement, les pistes suivantes devraient présenter ces volumes:

Dialogues, commentaires et voix: entre -12 dB à - 6 dB

Musique : entre - 15 dB et -18 dB

Mixage final: entre - 6 dB et -3 dB

* Attention: plus vous avez de pistes de son, plus votre volume global augmente, ce qui implique de devoir revoir les fourchettes présentées ici. Observez les proportions pour comprendre comment régler vos niveaux.

Outil externe en CC utile : Pour vous familiariser avec la correction de son, je vous invite à utiliser le logiciel libre AUDACITY (logiciel libre). Il vous permet de travailler plus en profondeur qu’un logiciel de montage vidéo sur le son de votre film, tout en étant un bon exercice avant d’aller vers des logiciels plus professionnels. Il possède plusieurs effets que je vous recommande d’essayer comme « réduction du bruit », « égalisation », « compresseur » et les fonctions « apple » pour les fréquences hautes et basses. Voici une série de vidéo tutoriel qui vous aideront à vous familiariser avec le logiciel: http://www.youtube.com/playlist?list=PLB4060D0706BC36BD

6- Montage final

Lorsque tu passes en montage final, ton but est de confirmer le montage. Tu l'auras préalablement montrer à d'autres personnes pour recevoir leur avis.

Tu souhaiterais également perfectionner les petits détails qui te rendront heureux-euse.

Profite-en pour ajouter tes transitions finales, modifier la coloration (étalonnage), valider le mixage sonore.

N'oublie pas ton générique! S'il est déjà fait, améliore-le tout en vérifiant si tout y est!

Imprimer E-mail