La Bande à Ouimet - Qu'est-ce que le documentaire? - Dans le cadre des rendez-vous de notre bande, j'ai demandé à André Gladu et Simon Rodrigue : Qu'est-ce que le documentaire? À l'intention du guide pédagogique (projet Rencontre), usage non commerciale. www.slblogue.net

L'éthique du documentariste

La relation sociale est un contexte culturel...

paysage-cuba2

Que je sois dans la rue à Montréal (chez moi) ou que je parte en Afrique (à l'étranger), si je pars avec une caméra, qu'est-ce que cela veut dire? Il est important d'être attentif au contexte culturel dans lequel on se retrouve et s'adapter à ce que j'appelle les droits et les devoirs de l'auteur.

Par exemple, filmer dans la rue, dans la maison d’un ami ou dans une conférence à Montréal, ce sont trois circonstances différentes. Si nous sommes en ville, mais est-ce que le comportement sera le même qu'à la maison?

De la même façon, filmer au Canada ou en Afrique de l’Ouest, c'est différent. Nous avons perdu nos repères et nous sommes en situation interculturelle.  Aussi, nous ne sommes pas les premiers à amener une caméra : qu’est-ce que ça veut dire pour eux? Pour nous? 

Quelques conseils… 

 

RESPECT La caméra peut ne pas être bien vue ou perçue favorablement par la population. Nous ne sommes peut-être pas les premiers et ne serons pas les derniers. Quelles sont les expériences précédentes? Quel souvenir laisserons-nous de l'expérience après notre passage? Assurez-vous de comprendre comment la caméra est perçu par la personne impliquée.
CONSENTEMENT Avez-vous suffisamment parlé de votre projet, des tenants et des aboutissants? En avez-vous trop parlé au point de modifier le comportement de votre personnage? Assurez-vous d’obtenir un consentement de la part de ceux ou celles que vous filmez; et que les questions ont été répondues pour obtenir la confiance de vos personnages. Prenez soin de cette confiance.
DIGNITÉ Comment représentez-vous les gens à la caméra? Assurez-vous de prendre conscience de votre relation de pouvoir sur l'image (et donc la dignité) de vos personnages).

 

mais...
Rencontre avec Benoît : Quelle est la relation entre le filmeur et le filmé?
 

En voyage, nous représentons plus que nous sommes...

En tout temps, pensez que vous êtes aux yeux de la population un étranger qui représente sa nation. En ce sens, ce que vous faites a un impact sur les visiteurs suivants. Un passage positif aura un effet positif sur les autres; le contraire est tout aussi vrai. De la même manière, d'autres sont passés avant vous.

Beaucoup de gens en voyage dans le Sud vont capter des images. La population ne sait pas toujours ce qu'il en advient de ces images. Souvent, ils ignorent les intentions derrière l'action. Tout le monde ne perçoit pas ce geste d'une bonne manière. « Ils viennent voir les pauvres. Ils vont faire de l'argent sur nos dos. », etc. D'autre part, une personne peut aussi y voir l'occasion de s'exprimer et de se faire entendre, enfin, dans un pays dit « riche ». Bref, la situation peut être complexe! Dans un tout ordre idée, les enfants sont très joueurs et vous pouvez vous faire entourer très rapidement d'une cohorte de jeunes une fois la caméra sortie. L'effet d'agression peut être désagréable et contrôlable.

Je vous recommande de filmer dans des lieux privés ou semi-publiques qui vous assurent de comprendre la portée de votre action. Vérifiez auprès de vos hôtes la possibilité de filmer dans un lieu public.

 

Le consentement

Le consentement, c'est obtenir la permission d'un individu pour enregistrer son image et/ou ses propos (audio). Il est très important de s'assurer de l'accord de la personne et d'en respecter les fondements, car votre travail amène une réappropriation, une manipulation du matériel pour proposer un message. La façon de demander un consentement diffère selon les cultures. Selon les milieux, la légitimité du type de consentement peut vous inviter à utiliser un plutôt que l'autre.

En Occident, nous faisons habituellement signer une décharge qui explique les termes de l'autorisation. La signature atteste de l'accord de l'individu. C'est un consentement écrit. Il est également possible d'obtenir un consentement oral en expliquant les termes de l'entente à la caméra en obtenant un « oui » sur vidéo.

Chez certaines populations, l'importance et le respect de la parole accorde la légitimité au consentement oral. Il peut être mal vu de proposer un consentement écrit auprès de celui pour qui la parole a plus d'importance. N'oublions pas l'analphabétisme. Avec le consentement oral, il faut se rappeler l'importance des perceptions à travers l'engagement et la fidelité souhaitée qu'implique la relation de confiance. Toutefois, dans les milieux urbains, certaines institutions pourraient exiger la version écrite comme la règle internationale.

 

Exemples de consentement :

1. Oral

Le plus facile est de vous mettre devant la caméra avec l'individu et de lui poser ces questions afin qu'il exprime son accord à chaque point :
 
1) Demande : Pouvez-vous vous nommer?
 
2) Explique ton projet en quelques mots: quel est ton projet? Que veux-tu faire avec cette personne ? N'oublie pas de mentionner la date et le lieu où vous êtes présentement.
 
 
3) Demande: Acceptez-vous que nous utilisions le matériel de ce tournage pour le ____(nom du projet)____ à des fins _(pourquoi)___.
 
4) Acceptez-vous qu'aucune rémunération ne soit versée pour votre participation?
 
5) Avez-vous des questions?
 
6) Autres (au besoin)
 
Merci!
 
 

2. Écrit

Sur une feuille de papier, vous imprimez un contenu adapté de cette formulation en fonction de votre projet. Une feuille devra être signée par chaque personne qui participera à un tournage.
 
CONSENTEMENT POUR L'UTILISATION DE PHOTOS ET/OU DE VIDÉOS PRIS DANS LE CADRE DE _________


Par la présente, j'autorise _______ à utiliser mon nom, mon image et toute déclaration, enregistrée pour le projet __________ (titre temporaire), à des fins ___________.

Je comprends que le matériel peut être utilisé, en partie ou en intégralité, dans le cadre de la production, de la promotion et de la diffusion, par tous les moyens, supports, ou plateformes de diffusion actuellement connus ou à venir.

J'accepte qu'aucune rémunération ne me soit versée ou, selon le cas, ne soit versée à mon enfant mineur en raison d'une prise de photos/vidéos et de leur parution et distribution peu importe le moyen de diffusion.

Nom : ________________ (lettres moulées)
Signature : _____________
Signature du parent (si la personne est mineure): ____________
Date : _____________________
Lieu: _____________________
Représentant : _____________________

Mots-clés: éthique, média, rencontre

Imprimer E-mail